30 septembre 2014

Que d’eau que d’eau.

    Dans les années fin 70 début 80 nous avons connu au village des inondations à répétitions mais rien de comparable à ce qui se passe ces jours-ci. La rivière débordait tranquillement sans violence nous avions le temps de mettre à l’abri tout ce qui était au rez de chaussée, il a bien eu une année quelques dégâts importants comme une cuve à fuel qui de la cave est remontée dans le salon de Sister ce qui a entraîné des travaux de changements de parquet contre du carrelage mais rien de dramatique. Les pompiers nous... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:35 - Commentaires [10] - Permalien [#]

29 septembre 2014

Pas trop bigleuse mais un peu quand même.

Quand j’ai pris le rendez-vous il y  a  6  mois j’ai eu l’impression que ce jour arriverait dans très très longtemps. En regardant le calendrier pendu dans la cuisine j’ai eu un choc, collé-serré à septembre  il y avait octobre et son rendez-vous chez l’ophtalmo, comme beaucoup d’entre nous j’ai pensé un très fort « déjà », mais oui déjà deux ans pour la dernière visite,  il y a 6 mois  j’écrivais sur la porte tableau, sur l’agenda de l’ordi et dans mon cahier la date et l’heure, ce serait... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]
28 septembre 2014

Certains matins...

   Plus que d’autres en ouvrant les volets je regrette de n’avoir aucun talent de peintre, quand le ciel offre une telle palette de roses infinie j’envie les artistes en tous genres qui savent partager de tels intants, bon moi je n’ai à ma disposition qu’un APN  qui m’obéit au doigt et à l’œil sans avoir à me préoccuper de réglages laborieux que je ne saurais pas faire d’ailleurs. Alors si je vous dis que ce matin le ciel à 7h était une vraie splendeur vous n’avez d’autre choix que de me croire sur parole et sur... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:48 - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 septembre 2014

Attendre jusqu’à lundi.

Depuis quelques années le papier rose du permis n’est plus délivré aux candidats à la fin de l’épreuve, les inspecteurs en avaient assez de se faire agresser par les recalés. Arthur doit donc patienter mais il n’est pas optimiste, si la conduite en ville s’est très bien passée quelques virages en campagne négociés un peu vite devraient le faire recaler. Ce qu’il voulait épargner à ses parents pour l’aspect financier qui est loin d’être négligeable. Comme je lui ai dit c’est contrariant mais pas grave.
Posté par porte ouverte à 09:07 - Commentaires [10] - Permalien [#]
26 septembre 2014

Roule ma poule !

    Hier je cherchais des photos des enfants, bien précises, dans ma tête une petite voix  me disait en boucle qu’ils avaient bien  changé, parfois je me dis, trop.  Lequel des 4 a subi le plus de transformations ? Je ne sais pas mais il faut bien admettre que le poids des 18 ans pèse plus sur Arthur que les 12 ans qu’il avait sur la photo. L'adolescent ne pointait  pas encore son nez,  pas de problèmes existentiels concernant la mode, la coiffure, les films à voir ou la musique à... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:17 - Commentaires [8] - Permalien [#]
25 septembre 2014

Coupe d’automne retardée.

   Les belles journées se succèdent, un peu plus fraîches le matin mais toujours ensoleillées. Je devrais commencer à tailler les phlox mais quelques uns sont encore fleuris, l’arbre rouge part un peu dans tous les sens mais il est si beau, les anabelles virent au vert et au marron mais elles se tiennent si bien encore, les vendangeuses (asters) commencent à peine, les roses se succèdent avec une ponctualité suisse que je n’ai pas très envie de mettre au jardin ses habits d’automne. Allez c'est décidé, j’attends encore... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:26 - Commentaires [13] - Permalien [#]

24 septembre 2014

Gémeaux tendance maso.

Je ne vois pas d’autres explications à mes comportements tout au long de la journée. Premier geste au lever, allumer la radio, à peine réveillée l’agression des mauvaises nouvelles commence et depuis quelques jours ça se bouscule ! Après le petit-déjeuner, des fois qu’un séisme aurait anéanti la moitié du monde sans me le dire, vite je consulte sur internet le pire et le meilleur des infos, même la rubrique people, sitôt lue, sitôt oubliée. Toute la matinée la radio parle ou chuchote dans la cuisine où je vais prendre un café... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 08:25 - Commentaires [12] - Permalien [#]
23 septembre 2014

La force de l’écrit et du papier.

    Je voulais le faire depuis longtemps, hier je m’y suis mise, trier le grand carton du placard de la chambre et faire des tas pour archiver ce qui me parait important. Les cahiers et bulletins du primaire de Fille-Unique, ses dessins pour la fête des mères, ses lettres … Ex : « Chers parents, je déteste le ski, ne veux plus jamais en faire » et à la ligne suivante « aujourd’hui j’adore le ski, j’ai eu ma première étoile » Elle avait 8 ans, c’était la première fois où elle partait seule. Sa... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:34 - Commentaires [15] - Permalien [#]
22 septembre 2014

un dimanche ordinaire

    Un tour au marché le matin pour les fruits et légumes et constater une fois de plus que les averses prévues ont fait peur aux marchands et clients. Un peu d’air brassé dans la matinée sans beaucoup d’efficacité, préparation du repas dominical sans grande différence avec les autres jours, une pause en regardant un reportage sur les ventes aux enchères et sans savoir pourquoi je passe devant une des fenêtres du salon, le long des trottoirs, moteurs allumés 3 camions de pompier, 4 ou 5 voitures de police, des hommes... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:32 - Commentaires [12] - Permalien [#]
21 septembre 2014

Après Les oreilles de Buster et...

Le peigne de Cléopatre  voici son troisième roman, complètement différent des 2 premiers mais tout aussi intéressant. Une vieille grange dans le Jutland, un carton plein d’une correspondance entre 2 jeunes femmes. Rachel est restée en Suéde, Léa dans l’Armée du salut a sillonné le monde en tentant de soulager la misère humaine. Quand je lis que la jeune salutiste vit dans une case en Afrique je repense aux oncles et tantes de papa, gradés ou simples soldats ils ont parcouru la terre entière, travaillé, soigné, évangélisé pour... [Lire la suite]
Posté par porte ouverte à 07:33 - Commentaires [10] - Permalien [#]